Des capteurs solaires auto réparateurs fonctionnant indéfiniment ?

Les ingénieurs Michael Strano du MIT, Stephen Sligar et Colin Wraight de l’ Université de l’Illinois ont pensé développé des capteurs solaires en s’inspirant des feuilles d’un arbre : Ces feuilles s’auto-réparent constamment lorsque le soleil endommage des « composantes » de leur système de photo synthèse. Les ingénieurs travaillent avec cette approche, au lieu de chercher à créer des capteurs ultra résistants et les résultats sont intéressants…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s