Briser la barrière du son dans la conception de microprocesseurs

Concevoir des transistors requérant moins d’énergie n’est pas facile. Les transistors ont besoin de puissance pour contrer le bruit électrique (noise), qui a tendance à détruire l’information. L’effet du bruit est encore plus l’important pour les microprocesseurs fonctionnant à basse énergie. De nouvelles générations de nanoparticules permettent de manipuler le bruit de la même façon que des systèmes manipulent des électrons. Mieux encore, il sera peut-être possible un jour d’utiliser le bruit pour emmagasiner, transporter et manipuler des données ce qui pourrait permettre de produire des processeurs  performants fonctionnant avec très peu d’énergie…

Référence

http://www.newscientist.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s