La photosynthèse artificielle, pour produire du combustible directement du soleil

La photosynthèse permet de produire des glucides et de l’oxygène à partir de soleil, d’eau et du gaz carbonique de l’air. La photosynthèse artificielle pourrait permettre de produire directement  des hydrocarbones (du combustible) et de l’oxygène à partir des mêmes ingrédients : soleil, eau et dioxyde de carbone. Les scientifiques arrivent en laboratoire à le faire, et de façon beaucoup plus efficiente que les plantes. Mais actuellement pas de façon rentable, et avec un système qui qui ne fonctionne pas de façon fiable et continue, jour après jour, sous les chauds rayons du soleil, comme les plantes arrivent à le faire.

Le potentiel est immense : La Terre récolte suffisamment d’énergie en une heure d’ensoleillement pour répondre aux besoins des hommes pendant toute une année ! Et de cette source intarissable d’énergie sans carbone, nous n’arrivons pas à produire actuellement plus que 1,5% de nos besoins énergétiques (sous forme principalement de biomasse).

Qu’importe! Le gouvernement américain, par le U.S. Departement of Energy, a décidé d’investir le 22 juillet 2010, $122 millions dans la recherche en photosynthèse artificielle. Le programme JCAP (joint center for artificial photosynthesis) s’est vu octroyer cette subvention de recherche pour un programme de recherche de 5 ans. Ce programme est dirigé par le California Institute of Technology (CALTECH) à Pasadena, Californie en partenariat avec le Lawrence Berkeley National Laboratory de Berkeley en Californie.

Le programme JCAP s’est donné comme mission de concevoir et de faire la démonstration d’un générateur de combustibles solaires, fait d’éléments abondants sur la terre, qui fonctionnera à partir de soleil, d’eau et de dioxyde de carbone pour produire du combustible de façon 10 fois plus efficiente que l’énergie produite à partir de différentes cultures agricoles (le maïs par exemple).

Références

http://solarfuelshub.org/

http://www.energy.gov/

http://media.caltech.edu/

http://newscenter.lbl.gov/

Une réflexion au sujet de « La photosynthèse artificielle, pour produire du combustible directement du soleil »

  1. Je trouve ces projets enthousiamants et novateurs qui démontrent la multidisciplinarité du savoir, tel que le préconisait la Renaissance italienne et qui vont vers son Unité fondamentale.
    C’est dans cette conviction que nous avons fondé le CEA à Venise pour relancer un nouvel humanisme dans cette ondée de seconde mondialisation où nous pouvons bénéficier de l’apport des excellences au niveau planétaire.
    Retrouver cette unité veut dire puiser dans toutes les disciplines et s’ooposer à une Science bancale où Humanités et Sciences sont dissociées en retrouvant des horizona plus vastes.Que l’on arrete de dire que le progrès des connaissances s’oppose à cette conviction…C’est une question de Méthode et pas de quantité d’informations…!
    D’autre part, pourquoi les USA investissent et non pas l’UE , c’est inadmissible et nous sommes toujpurs à la traine comme d’hab… reveillons-nous bon sang!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s