Le treepod, un arbre synthétique urbain qui filtre le CO2 de l’air

En octobre 2010, la ville de Boston (Massachusetts, USA) a recruté 2 équipes pour lui soumettre des projets dans le cadre d’une compétition appelée « U.S. Green Building Council Urban Tree Competition« .

L’arbre synthétique urbain recherché

Les équipes devaient concevoir un arbre synthétique urbain pouvant fournir les fonctions habituelles d’un arbre, entre autres la protection, l’ombre et la purification de l’air, pour des zones urbaines qui ne peuvent pas permettre à un arbre de pousser (zones sans sol et eau).

Le processus de design utilisé

Par un processus de création appelé « biomimicry » qui consiste à s’inspirer des modèles, processus et systèmes de la nature pour résoudre des problèmes humains, les designers Mario Caceres et Christian Canonico de la firme , Paris, France, ont conçu le Treepod. La structure alvéolaire des poumons associée à la forme de l’arbre dragon (dragon tree) ont inspiré les designers dans le design du treepod.

La récupération du CO2

Le treepod retire le dioxyde de carbone présent dans l’air de la ville par un processus innovateur crée par le Dr Klaus Lackner, Directeur du Lenfest Center for Sustainable Energy à l’université de Columbia, New York, USA. Le système de filtration utilisé est basé sur la découverte d’une technologie appelée « humidity swing » qui permet de capter le dioxyde de carbone et d’en créer un produit récupérable (voir document PDF en référence).

Le système solaire

La canopée duTreepod procure de l’ombre tout en contenant les bulbes pour filtrer l’air et les panneaux solaires munis de la dernière technologie pour « suivre » le soleil. Le système solaire fournit l’énergie requise pour le système de filtration d’air et l’éclairage multicolore la nuit.

Les balançoires interactives

La base du treepod est munie de balançoires interactives qui, lorsqu’en mouvement, récupèrent l’énergie cinétique produite pour faire fonctionner des écrans interactifs qui permettent aux visiteurs de comprendre le fonctionnement du Treepod.

Références

www.shiftboston.org/

www.archdaily.com/

www.earthinstitute.columbia.edu/

Humidity swing (pdf)

the examination of nature, its models, systems, processes, and elements to emulate or take inspiration from in order to solve human problems.

Une réflexion au sujet de « Le treepod, un arbre synthétique urbain qui filtre le CO2 de l’air »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s