Du plastique qui s’auto- répare !

Par un concept de biomimétisme, des chercheurs du Fraunhofer Institute for Manufacturing Engineering and Automation IPA, à Stuttgart en Allemagne ont développé un plastique qui, lorsqu’endommagé, peut se réparer par lui-même, de façon autonome. Ce processus d’auto-réparation permet à l’élastomère d’arrêter la propagation de micro craques lorsqu’elles débutent et d’empêcher de ce fait le matériau de se briser.

Les chercheurs se sont inspirés des propriétés de l’arbre caoutchouc, l’hévéa, que l’on retrouve notamment au Brésil, et de plantes qui produisent du latex. Le latex contient des capsules remplies de protéines d’hévéine. Lorsque l’arbre caoutchouc est endommagé, le latex s’échappe, les capsules d’hévéine se brisent et réparent la blessure subie par l’arbre. Les chercheurs du Fraunhofer ont travaillé en partenariat avec le Plant Biomechanics Group de l’université de Freiburg en Allemagne.

Cette découverte pourra permettre de concevoir des produits qui pourront d’eux-même réparer les micro craques qui se développent à l’usage et qui brisent  le matériau sans avertissement. Jeter un coup d’œil autour de vous… Combien de produits à base d’élastomère pourraient bénéficier de cette découverte ?

Références

www.umsicht.fraunhofer.de/

www.biokon.net/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s