Le moteur Scuderi pourra-t-il remplacer les moteurs à combustion conventionnels ?

La compagnie Scuderi group dont le siège social est situé à West Springfield, Massachusetts, USA travaille depuis 2002 à la conception d’un moteur thermique innovateur qui, selon les résultats d’une étude comparative faite avec un moteur de Chevrolet Cavalier 2004 (2.2 L DOHC Ecotec SFI L4), a le potentiel de réduire la consommation d’essence d’environ 50%.

Le président de cette compagnie, Sal Scuderi, a réussi à amasser $65 millions en investissement et à signer des ententes de non divulgation avec 9 compagnies importantes de l’industrie automobile.

Cycle séparé et cylindres adjacents

Le moteur Scuderi est doté d’un cycle séparé (Split-Cycle Engine) et de 2 cylindres adjacents  pour compresser et brûler les gaz de combustion, au lieu d’un cycle  réalisé avec un seul cylindre dans le cas de la plupart des moteurs à combustion conventionnels. Le premier cylindre du moteur Scuderi reçoit et compresse l’air. L’air compressé se déplace ensuite par un tube  dans un second cylindre dans lequel l’essence est ajouté et la combustion, effectuée.

Le prototype 1

Un premier prototype a été bâti : un moteur doté de 2 cylindres à cycle séparé.

Caractéristiques du moteur

En plus du cycle séparé et des 2 cylindres adjacents, ce moteur possède les caractéristiques suivantes :

  • Le moment de la combustion : dans la plupart des moteurs à combustion conventionnels, la combustion se réalise lorsque le piston arrive au sommet du cylindre. Le moteur Scuderi réalise la combustion lorsque le piston redescend  (After Top Dead Center ou ATDC) permettant aux voitures d’accélérer plus rapidement à basse vitesse, réduisant ainsi la consommation ;
  • Le moteur Scuderi réalise la combustion de 3 à 4 fois plus rapidement qu’un moteur à combustion conventionnel ;
  • Le cylindre disctinct pour compresser l’air permet l’ajout d’un réservoir d’air comprimé permettant d’injecter dans le cylindre de l’air comprimé tout en réduisant la consommation.

Reste à savoir si le ou les prototypes réussiront à démontrer que les économies d’énergie théoriques peuvent se réaliser à l’usage. Et puis, selon les diverses combinaisons de cylindres et de puissance, comme nous retrouvons actuellement dans l’industrie automobile, sera-t-il économique à construire ?

Références

www.scuderigroup.com/

www.technologyreview.com/

Une réflexion au sujet de « Le moteur Scuderi pourra-t-il remplacer les moteurs à combustion conventionnels ? »

  1. Le moteur Scuderi a des caractéristiques enviables et il semble un peu surprenant que les grands fabricants de moteurs ne l’aient pas déjà adopté.

    Évidemment, l’arrivée d’un moteur pourrait repousser l’arrivée de voitures encore plus vertes. Dans l’état actuel des choses où ces voitures « Jetsonnisées » n’arrivent pas, j’imagine que c’est mieux d’avoir des moteurs Scuderi que de ne rien avoir, du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s