Le caoutchouc du pissenlit russe (TKS) pour produire des pièces de voitures Ford…

La compagnie Ford a annoncé mardi de cette semaine qu’elle travaillait à réduire sa dépendance au pétrole. Et puisque cet ingrédient,  appelé à se raréfier, entre dans la composition des composants en plastique et en caoutchouc synthétique, les chercheurs de cette compagnie travaillent à produire ces matériaux à l’aide de la substance blanche et laiteuse produite par le «Taraxacum kok-saghyz (TKS)», appelé communément pissenlit russe…Ce type de pissenlit développe un caoutchouc naturel de bonne qualité. Les recherches sont menées conjointement avec le «Ohio Agricultural Research and Development Center (OARDC)» de l’université Ohio State aux États-Unis qui cultive et étudie depuis de nombreuses années ce type de pissenlit. Ce pissenlit qui se cultive aisément pourrait permettre de produire du caoutchouc naturel, matière extraite en grande partie de l’arbre à caoutchouc du Brésil «Hevea brasiliensis» dont la demande excède l’offre actuellement.

La compagnie Ford cherche à produire des porte-gobelets, tapis de plancher et des garnitures intérieures  à l’aide de ce caoutchouc naturel.

Références

http://media.ford.com/

http://oardc.osu.edu/penra/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s