James et Rosie : 2 robots cuisinent un petit déjeuner romantique…

Est-ce que 2 robots de «cultures» différentes peuvent réussir à se compléter à la réalisation d’un travail donné ? Le robot américain James et le robot allemand Rosie ont relevé le défi en préparant ensemble un petit déjeuner traditionnel,

le «Weisswurst Frühstück» composé de saucisses bavaroise…

Ont-ils réussi à relever ce défi et, qui sait, à se plaire ? (Vous savez ce que c’est, bonne bouffe, bonne bière et l’intimité (presque) d’une cuisine…)

James est un robot PR2, fabriqué par la compagnie robotique américaine Willow Garage, qui s’est rendu en Allemagne dans le cadre du PR2 Beta Program, programme qui cherche à populariser l’usage de robots personnels. Au Technical University Munich (TUM), James a été présenté à Rosie, un robot à 2 bras et 4 yeux. Bien qu’a première vue différents, ils se sont néanmoins trouvés plusieurs similitudes : ils utilisent tous les deux le système ROS (Robot Operating System), des numériseurs lasers Hokuyo et les senseurs 3D Kinect en plus d’avoir des bases mobiles omnidirectionelles.

Cette démonstration a été preparée par les chercheurs du  CoTeSys (Cognition for Technical Systems), une firme d’intégration en haute-technologie de Munich.

James bénéficie d’avancées récentes dans le domaine des senseurs en temps réel RGB-D utilisant un senseur Kinect pour la détection du trancheur de pain et de la baguette de pain.

Rosie utilise aussi un senseur Kinect et des modules d’algorithmes de perception  COP [cognitive perception]  pour utiliser l’écumoire. Elle a acquis les modèles 3D des bols et du pot pour pouvoir les localiser et les déposer sur la table. Elle utilise aussi depuis peu, un senseur de couple pour résoudre les problèmes de mesure erronées de distance et de profondeur lors de contact d’objets (bols sur la table et saucisses dans le pot).

Il faut dire que ces deux là n’en sont pas à leur première rencontre : ils avaient déjà préparé un repas de crêpes ensemble…

Ah ! Comme chantait Obélix, «Quand l’appétit va, tout va…» Je ne serais pas surpris que de cette romance naisse un jour des petits robots…

Référence

http://spectrum.ieee.org/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s