With robots : ou comment s’adapter à la venue d’un robot chez soi…

Imaginez que l’on vous propose de faire l’acquisition d’un ou de robots – domestique /femme de ménage /cuisinier, pour votre demeure. Qu’en diriez-vous ? Toute une série de tâches quotidiennes que vous pourriez déléguer et faire faire par un robot… comme vous apporter un rafraîchissement…

Il vous faudrait toutefois adapter votre environnement à leur venue…

Mais pourquoi faudrait-il modifier son lieu de résidence (et quelques habitudes de vie) pour des robots ? Ils n’ont pas (encore) notre vision, notre dextérité à prendre des objets, notre facilité de déplacement et notre habileté à vivre parfois dans le désordre… Et, pour qu’ils puissent faire plusieurs tâches pour nous, comme mettre la table pour un repas et la nettoyer après, faire le lit, préparer des repas, faire la vaisselle, la lessive, serrer la vaisselle, faire le ménage, etc., il vous faudrait lui faciliter un peu la tâche…

Sûr, des robots humanoïdes pourraient s’adapter à nos façons de vivre bien plus facilement, mais, d’ici là, des robots non humanoïdes pourraient faire à notre place de multiples tâches si nous pouvions nous adapter à leurs besoins…

Le designer Diego Trujillo Pisanty, dans un projet intitulé «With robots», propose une série de modifications qu’il faudrait possiblement apporter à une demeure pour répondre aux besoins des robots. Comme par exemple, des marqueurs optiques pour identifier les coins d’un drap de lit, utile pour un robot appelé à le faire à tous les matins.

Une table munie de marqueurs optiques pour que les robots identifient les limites de la table et disposent assiettes et ustensiles aux bons endroits. Au lieu d’avoir un marqueur visuel sur l’assiette, le designer Pisanty propose une encoche pour identifier, localiser la position de l’assiette et possiblement la transporter.

Pour les tasses, une poignée particulière pour que les robots les soutiennent adéquatement. À noter les marqueurs visuels dans les armoires. Souhaitons que vous n’ayez pas besoin de beaucoup de vaisselles, parce qu’avec cette façon de les ranger, il va vous falloir beaucoup d’armoires. Et, robot oblige, il n’y aurait plus de portes d’armoires… moins de programmation…

Une planche à découper munie aussi d’encoches particulières permettant au robot de la saisir et de s’en servir.

Est-ce trop demander que de modifier sa demeure pour qu’un robot puisse réaliser des tâches à notre place ? Je crois que la question devrait plutôt être : Aimeriez-vous qu’un robot réalise des tâches quotidiennes chez vous à votre place ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s