Stretchable OLED: le premier écran organique pouvant s’étirer et se compresser !

Des ingénieurs de UCLA ont réussi à étirer cet écran de 45% sur un axe tout en continuant d'émettre une lumière turquoise

Un écran flexible composé de diodes électroluminescentes organiques (OLED) pouvant s’étirer et se compresser (stretchable OLED) offrirait toute une gamme de nouvelles applications : il serait possible de rouler un écran numérique pour l’insérer dans la poche de sa chemise par exemple. Il serait aussi possible de faire une sorte de peau pour les robots et de nouveaux équipements médicaux pouvant être appliqués sur la peau des clients.

Jusqu’à présent, les chercheurs de par le monde n’avaient réussi qu’à produire des écrans OLED qui pouvaient se plier sans toutefois s’étirer (voir la vidéo ci-dessous de la compagnie Sony) ou des composantes d’écran qui pouvaient s’étirer tout en étant reliées à d’autres composantes rigides.

Des ingénieurs de UCLA à Los Angeles, États-Unis ont réussi à produire des écrans OLED qui s’étirent et se contractent tout en continuant de fonctionner !

Les chercheurs ont trouvé une approche novatrice pour faire usage de nanotubes de carbone qui ont l’avantage d’être conductifs, transparents dans de minces couches et de pouvoir s’étirer. Ces nanotubes doivent toutefois être fixés à une surface pour conserver leur forme. Sur une surface plastique, les nanotubes ne s’étiraient pas avec la surface, se déplaçant et s’empilant au lieu de s’étirer avec le plastique.

Les chercheurs de UCLA, dirigés par Qibing Pei, professeur d’ingénierie et de science des matériaux, ont enrobé les nanotubes avec un polymère liquide sur une plaque de verre. Le polymère a été solidifié sous lumière ultraviolet, puis décollé de la plaque de verre pour produire une électrode mince et transparente pouvant s’étirer.

Il reste encore beaucoup de travail à faire pour être en mesure de produire un écran OLED robuste et performant, mais ces chercheurs semblent avoir trouvé, selon plusieurs collègues et chercheurs d’autres universités, une méthode simple et fonctionnelle de produire une écran OLED qui s’étire. Les chercheurs de UCLA ont publié leurs travaux (2 articles) dans la revue «Advanced Materials» (voir les références ci-dessous).

Références

Technology review           Wiley.com          Wiley.com (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s