Les 24 heures de l’innovation à l’ÉTS : les gagnants de la 4e édition de novembre 2011!

Monsieur Mickaël Gardoni, professeur à l’ÉTS et responsable de l’évènement, monsieur Vincent Dugré, directeur du Pôle d’excellence québecois en transport terrestre et deux étudiants de l’ÉTS, membres de l’équipe gagnante du second prix international.

L’évènement «Les 24h de l’innovation» de l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS) est une compétition internationale s’adressant aux étudiants universitaires de différentes disciplines et aux universités du monde entier. Ce qui est particulier dans cette compétition, c’est qu’elle se déroule sur une période de 24 heures consécutives. La 4e édition de cet évènement international s’est déroulée sur 11 sites différents à travers le monde, de 10 heures AM le 22 novembre à 10 heures AM le 23 novembre 2011, soit 24 heures top chrono!

En utilisant le site de crowdsourcing développé par la compagnie Innotiz, les équipes inscrites ont commencé par choisir un problème à résoudre parmi les 26 proposés par des industriels et chercheurs universitaires. Après les choix de problèmes, les travaux de créativité et d’innovation ont débuté et se sont poursuivis jusqu’à la fin des 24 heures allouées. Les travaux de chaque équipe étaient conclus par la réalisation d’une vidéo synthèse de 3 minutes présentant la solution proposée par l’équipe. Un jury local a choisi, pour chaque

Les membres du jury international au travail en compagnie d’étudiants participants

site de compétition, le meilleur projet et tous les gagnants locaux ont constitué la sélection 2011 soumise au jury international, lequel, du Centre des congrès de Québec, a choisi les 3 meilleurs projets de cette édition. Des bourses ont été remises aux membres des équipes gagnantes.

 Plus de 300 étudiants ont participé à cette édition qui a été dirigée par Mickaël Gardoni, professeur au département de génie de la production automatisée (GPA) à l’ÉTS de Montréal. La gestion de cet évènement s’est faite du Centre des congrès de la ville de Québec au Canada, dans la cadre du salon industriel «Partenariat Innovation 2011» organisé par les commanditaires de la 4e édition de l’évènement «Les 24 heures de l’innovation», soit le Pôle d’excellence québecois en transport terrestre, le groupe CTT et le Technopôle défense – sécurité.

Imagfe provenant de https://lh3.googleusercontent.com/

Des équipes de l’ÉTS à Montréal au boulot!

Les lycées, universités et sites participants par pays

La 4e édition des «24 heures de l’innovation» de l’ÉTS a regroupé des étudiants provenant de 12 universités d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe et d’Afrique et, nouveauté cette année,  d’un lycée de l’Île de la Réunion.

Canada

3 universités et 2 sites

L’emplacement des 24 heures de l’innovation au Centre des congrès de Québec

      École de technologie supérieure

aaaaaaaaaaaa(ÉTS) de Montréal

        École Polytechnique de Montréal

                  Université McGill

Les sites au Canada : le hall A de l’École de technologie supérieure de Montréal et le Centre des congrès de Québec lors du Salon Partenariat Innovation 2011, organisé par nos commanditaires de cette 4e édition.

France

5 universités avec des sites de compétition dans chaque université

     École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées (ESTIA)

      Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM)

        Université de technologie Compiègne (UTC)

          Institut Supérieur de l’Électronique et du Numérique (ISEN)

             École Supérieure d’Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE)

Belgique

Une université, site de la compétition

            HEC Université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg)

Île de la Réunion

Un lycée, site de la compétition

                 Lycée LISLET-GEOFFROY

Sénégal

Une université, site de la compétition

            Université de Ziguinchor

Burkina Faso

Une université, site de la compétition

             Université de Ouagadougou

Colombie

Une université, site de la compétition

              Université Nationale de Colombie

Les gagnants – concours international

1er prix : L’équipe «EstiaZip» de l’ESTIA en France qui a travaillé à la résolution du problème 9 : la conception d’une nouvelle fermeture éclair, problème proposé par le Groupe CTT du Québec, Canada. Elle a été la seule équipe à travailler sur ce projet (consulter la plateforme de crowdsourcing Innotiz.com à l’onglet «DEFTIZ»). Cette équipe a de plus gagné la compétition locale à l’ESTIA.

L’équipe gagnante de l’ESTIA!

2e prix : L’équipe ÉTS composée de 2 étudiants de l’ÉTS localisés au salon Partenariat Innovation et 5 étudiants ÉTS localisés à l’UTBM (France) dans le cadre d’un échange d’étudiants pour cette compétition. Ces étudiants ont travaillé dans une approche collaborative à distance sur le problème 12 : conception d’un système de lunettes 3D à réalité augmentée pour tous, sujet proposé par ISEN Lille.

Cette équipe a de plus gagné le prix «Coup de coeur» au site de la ville de Québec et la 1ère position de la compétition locale à l’UTBM (les étudiants de cette équipe gagnante travaillaient en collaboration des sites de Québec et de l’UTBM) .

Les 5 membres de l’équipe de l’ÉTS à l’UTBM gagnante du second prix en compagnie des responsables de cette compétition au site de l’UTBM.

Deux autres équipes avaient choisi de travailler sur ce problème, soit un groupe d’étudiants de ISA -Lille en France et l’équipe «Les Zombilistes» de l’ÉTS sur le site de Montréal (voir la vidéo de leur projet).

Philippe Lassoeur, responsable du site de l’Île de la Réunion et le «chèque» pour la 3e place.

L’équipe gagnante du Lycée Lyslet-Geoffroy.

3e prix : Les étudiants de «l’équipe 1 LLG» du Lycée Lyslet-Geoffroy à l’île de la Réunion qui ont travaillé sur le problème 13 demandant de concevoir un dispositif afin d’orienter, par rapport à la course journalière du soleil, un champ de panneaux photovoltaïques pour capter un maximum d’énergie électrique, sujet proposé par le Lycée Lislet-Geoffroy.

Les équipes de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution) et de l’Université de Zinguichor au Sénégal en Afrique  (vidéo de leur solution) ont aussi travaillé sur ce problème.

Les gagnants – concours local

En plus des 3 gagnants internationaux qui ont fait partie des 8 projets pour la sélection 2011 soumise au jury international, 5 autres équipes ont gagné le concours local organisé sur leur site respectif. Nous vous présentons les gagnants locaux et leurs projets.

Problème 5 : bateau ponton

Ce problème a été proposé par Mario Dubois, agent de recherche au département de génie de la production automatisée à l’École de technologie supérieure de Montréal (ÉTS). Trois problèmes ont été proposés en relation avec les bateaux pontons :

  1. Un bateau hybride (solaire/électrique ou autre combinaison de formes d’énergie) pouvant se transformer en bateau de type «ponton»;
  2. Des bateaux de type « ponton » pouvant se regrouper sur l’eau pour faire un «party» sur une plus grande surface ou pour naviguer ensemble;
  3. Un bateau de type «ponton» dont la surface se transforme en habitation et se replie au besoin pour redevenir un ponton.

9 équipes ont choisi de travailler sur un problème ou une combinaison des problèmes proposés ci-dessus. Du site de l’institut Supérieur de l’Électronique et du Numérique (ISEN) en France, l’équipe «Duffy Dec» a choisi de travailler sur le problème 5 demandant de concevoir un bateau ponton pouvant se regrouper avec d’autres bateaux similaires pour faire un «party» sur une plus grande surface ou pour naviguer ensemble. Cette équipe a remporté la compétition locale pour son site.

L’équipe «La fourmilière» de l’Université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg) a travaillé sur le même problème que l’équipe «Duffy Deck» de l’ISEN. Cette équipe a gagné la compétition locale pour le site HEC-ULg. La vidéo ci-dessous vous décrit leur solution :

L’équipe «BEAUTC» de l’Université de Technologie Compiègne (UTC) a remporté la compétition locale pour ce site avec son projet de conception d’un bateau hybride (solaire/ électrique ou autre combinaison de formes d’énergie) pouvant se transformer en bateau de type «ponton».

6 autres équipes ont proposé des solutions aux problèmes proposés pour les bateaux pontons :

  • L’équipe «Clepsydre» composée d’étudiants de l’École de technologie supérieure (ÉTS), de l’École polytechnique de Montréal, de l’Université McGill de Montréal et de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «Les Tuques» composée d’étudiants de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada et de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «Innov’ in the Soul» de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «Les orignaux léthargiques» de l’Université de Liège – École de Gestion  (HEC-ULg) en Belgique (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «Bazing» de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) (vidéo de leur solution) en France;
  • L’équipe «Team Karjon» de l’École Supérieure d’Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE) en France .

Problème 12 : Réfléchissez à l’utilisation de lunettes pour appliquer la réalité augmentée à l’environnement d’un piéton (affichage d’informations, interaction avec les objets, etc.)

L’équipe «Les Zombilistes» de l’ÉTS à Montréal, Québec, Canada a gagné le concours local pour le site de Montréal.

Problème 18 : Prothèses tibiales

Ce problème a été proposé par Natalia Nuño, Ph.D., professeur agrégé, département de génie de la production automatisée. Dans ce projet, les étudiants devaient chercher à améliorer les prothèses tibiales pour amputés dans les pays en développement. Deux équipes ont travaillé sur ce projet. L’équipe «Heenok» de l’École Supérieure d’Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE) en France a remporté la concours local du site ESIPE avec son projet de prothèses tibiales.

L’équipe «Limitless Conception» de l’Université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg) a aussi travaillé sur ce problème ( vidéo de leur projet).

Autres projets

Problème 1 : Sièges d’auto pour enfants sans tracas d’ajustement

Équipe «Elfuego» de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada  ( vidéo de leur projet).

Problème 2 : Imaginer un nouveau système de cale de roue

L’équipe «Teamud» de l’Université de Ziguinchor au Sénégal, Afrique.

Problème 4 : proposer une chaise roulante et une voiture, l’une compatible avec l’autre

  • Équipe «MécaZip» de l’École Supérieure d’Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée (ESIPE) en France ( vidéo de leur projet);
  • L’équipe «Teamud» de l’université de Ziguinchor au Sénagal, Afrique ( vidéo de leur projet).

Problème 10 : Système antipollution sonore sur support mobile (transport terrestre ou aérien)

L’équipe «ID Nova» de l’université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg).

Problème 14 : proposer la casserole idéale

L’équipe «SEAFE’s Troglodytes» de l’Université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg) ( vidéo de leur projet).

Problème 16 sur les «I-cafés» : Réinventer un nouveau lieu de rencontre type « café »

  • L’équipe «Innovation Chrono Workers» de l’Université de Liège – École de Gestion en Belgique (HEC-ULg) ( vidéo de leur projet);
  • L’équipe «les WoodChucks» de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «15HP» de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada ( vidéo de leur projet);
  • L’équipe «Seven-Team» de l’Institut Supérieur de l’Électronique et du Numérique (ISEN) à Lille en France (vidéo de leur solution).

Problème 17 : Réinventer l’hôtel et le transporter

  • L’équipe «LEs INGénieuses de l’ÉTS» de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «IKH» de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada (vidéo de leur solution).

Problème 21 : Concevoir un robot espion économique, inspiré d’un petit animal ou d’un insecte, pour de l’espionnage

  • L’équipe «Les 6 Fantastiques» de  l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «UTeCpion» de l’Université de technologie Compiègne (UTC) en France (vidéo de leur solution);
  • L’équipe «Florence et les garçons» de l’institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique (ISEN) à Lille en France (vidéo de leur solution).

Problème 23 : Trouver une utilité aux chaussures lorsque l’on fait du patin à roulettes et que l’on doive en plus transporter ses chaussures

L’équipe «Innov’ UTC» de  l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, Québec, Canada.

Prochaine compétition des 24 heures de l’innovation – édition internationaleImage provenant de http://www.c2montreal.com/

Prenez note que la prochaine édition aura lieu du 22 au 25 mai 2011, en cohérence avec C2-MTL, une conférence annuelle mondiale pour mieux explorer la dynamique « commerce/créativité », ainsi que son potentiel à redéfinir le monde des affaires.

Références

Photos de l’évènement (FLickr)            UTBM nouvelles        Île de la Réunion-nouvelles

Article du journal Est Républicain (page 1 et page 2)      Académie de la Réunion

Actu Réunion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s