ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques?

Image provenant de http://dailymaverick.co.za/

Ijad Madisch, fondateur du réseau social pour scientifique «ResearchGate».

Les études obligent parfois à mettre de côté l’amitié. C’est ce qui devait arriver lorsque le docteur Ijad Madisch, un médecin spécialisé en biologie moléculaire, quitta l’Allemagne et son ami et partenaire de recherche Sören Hofmayer pour venir étudier à l’université Harvard, aux États-Unis. Pour ne pas se perdre de vue et continuer à travailler ensemble, ils ont Image provenant de http://bostinno.com/tenté sans grand succès d’utiliser les outils de médias sociaux et autre outils disponibles sur l’Internet. Puisque les outils existants ne répondaient pas à leurs besoins de recherche, ils en ont créé un. Le site Web de recherche ResearchGATE est ainsi né en 2008…

Ce site permet à des scientifiques de faire du travail collaboratif (crowdsourcing) en recherche, créer des communautés de recherche, trouver du travail, publier, partager et encore plus. Il compte actuellement 1,3 millions de membres, essentiellement des chercheurs de tous les coins du globe. C’est un mélange de Facebook, Twitter et LinkedIn, avec des pages de profils, de commentaires, de groupes, de listes d’emploi et de boutons «Like» et «Follow».

Image provenant de http://news.researchgate.net/

Un des outils, le «network graph» vous permettant de visualiser les contacts scientifiques qu'il vous est possible de faire dans votre domaine de recherche.

Image provenant de http://michaelnielsen.org/Selon le Dr. Nielsen, auteur du  livre «Reiventing discovery: The New Era of Networked Science», ce modèle de collaboration représente, pour plusieurs scientifiques, l’approche «open science» permettant d’accomplir plus, plus rapidement, dans un environnement Web sans friction. Pour le docteur Ijad Madisch, ResearchGATE, «c’est le Facebook des scientifiques».

Jeudi le 19 janvier 2012 se tiendra à l’université «North Carolina State» aux États-Unis la sixième «ScienceOnline conference» annuelle. Se rencontreront 450 blogueurs, journalistes, étudiants, scientifiques, libraires et programmeurs (et des milliers de personnes «en ligne») pour discuter de la science en relation avec les modèles collaboratifs.

Il faut comprendre que le modèle de recherche actuel n’a pas beaucoup évolué. Le «New England Journal of Medecine» célèbre cette année son 200e anniversaire. À ses débuts, la recherche était faite en privé, puis soumise aux revues spécialisées en science et en médecine pour être revue par des pairs et ensuite publiée pour le bénéfice des autres chercheurs et du public. C’est sensiblement le même modèle qui prévaut aujourd’hui. Pour le Dr. Madisch, il sera très difficile de rejoindre les scientifiques de renom pour qui les médias sociaux s’apparentent à une langue étrangère ou à une perte de temps. Toutefois, les choses vont changer quand les jeunes scientifiques qui sont nés avec les réseaux sociaux, dirigeront leurs laboratoires.

Image provenant de http://www.vincentabry.com/

Des billions de dollars sont dépensés chaque année dans la recherche scientifique : plusieurs investisseurs pensent qu’un site bien organisé pour les scientifiques pourraient prendre ne serait-ce qu’une petite part de cet immense gâteau.

L’an passé, ReserachGATE avait 12 employés : cette année, ils sont 70 et l’entreprise engage, suite à des investissements de plusieurs millions accordés en capital de risque. Puisque les chercheurs ont le droit de publier leurs articles de recherche sur leur site Web, les 1,3 millions de membres inscrits ont enrichi la banque de données du site ResearchGATE de 350,000 articles de recherche. La plate-forme de ce site permet d’accéder à 40 millions de résumés de recherche (abstracts), et d’articles provenant d’autres bases de données.

En 2011 sur le site ResearchGATE, il y a eu 1,620,849 branchements (connexions), 12,342 questions de recherche ont été répondues et 842,179 publications partagées.

Et ce n’est qu’un début…

RÉFÉRENCES

New York Times               Daily Maverick

5 réflexions au sujet de « ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? »

  1. Ping : ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? | Sciences et médias | Scoop.it

  2. Ping : ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? | Culture scientifique et technique | Scoop.it

  3. Ping : ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? | INNOVATIONS ... | Réseaux sociaux scientifiques | Scoop.it

  4. Ping : ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? | Recherche sociale | Scoop.it

  5. Ping : ResearchGATE, le «Facebook» des scientifiques? | Information Scientifique et Technique - SHS - Recherche | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s