DES SOLUTIONS pour les DÉBRIS SPATIAUX

Image provenant de http://cdn.fr.ubergizmo.com/

Le mode de fonctionnement du satellite nettoyeur suisse Clean Space One

Cet article fait suite à l’article appelé «Que faire des débris spatiaux?» proposé le 20 février 2012 sur ce site.

Le problème que cause les gros débris spatiaux ne se résoudra pas tant que les pays qui utilisent des fusées lanceur de satellites et autres vaisseaux spatiaux n’élaboreront pas de solutions pour retirer de l’orbite les débris que ces fusées laissent dans l’espace. Mais comment faire?

Image provenant de http://img195.imageshack.us/

Le satellite Swiss Cube

La Suisse, qui n’a pourtant que 2 tout petits satellites mis en orbite en 2009 et 2010, a élaboré une solution pour les retirer de l’espace de façon sécuritaire d’ici 3 à 5 ans. Les chercheurs du «Swiss Space Center» de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé le premier satellite nettoyeur de l’espace appelé «CleanSpace One» qui aura pour tâche de saisir leurs satellites en orbite à la fin de leur vie (un à la fois), le stabiliser, le désorbiter pour pénétrer dans l’espace terrestre et brûler avec lui. Pour le saisir à plus de 28,000 km/h, les scientifiques envisagent de développer un mécanisme de préhension dont le fonctionnement s’inspirerait du monde animal ou végétal par biomimétisme.

La NASA a octroyé un contrat de 1,9 millions $ à la compagnie Star Technology and Research de la Caroline du Sud aux États-Unis pour le développement et la mise à l’essai d’un éliminateur de débris électrodynamique (EDDE).

Image provenant de http://www.tetherapplications.com/

Muni d’un câble composé d’une bande d’aluminium de 30mm de large par 10 km de long et de panneaux solaires, ce système d’attache (tether) tire son énergie du champ magnétique de la terre et de ses capteurs solaires. Il peut capturer des débris à l’aide de filets extensibles disposés à ses 2 extrémités, les amener à une orbite plus basse pour qu’il soient brûlés lors du passage dans l’atmosphère et poursuivre son travail de nettoyage.

Image provenant de http://www.reformusa.org/

Image provenant de http://www.newscientist.com/La compagnie Raytheon étudie la possibilité d’utiliser un ballon en haute atmosphère muni d’une machine qui lancerait de l’air dans la trajectoire des débris à éliminer pour les faire dévier vers l’atmosphère. Un laser situé sur la Terre pourrait aussi permettre de se débarrasser des débris en les visant pour les pousser quelque peu vers un orbite sécuritaire ou vers l’atmosphère terrestre. Cette dernière solution pourrait toutefois être considérée par les autres pays comme une arme plutôt qu’un système de nettoyage.

Développer la technologie pour se débarrasser des débris spatiaux est une chose : obtenir la permission du propriétaire du débris pour en disposer en est une autre. La Russie pourrait fort possiblement refuser qu’un autre pays s’immisce dans ses affaires, même dans le cas de débris.

Toutefois, tout comme la Suisse, les États-Unis pourraient s’occuper de leurs déchets : ce serait tout un ménage de fait!

RÉFÉRENCES

Présentation EDDE   New York Times

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s