With robots : ou comment s’adapter à la venue d’un robot chez soi…

Imaginez que l’on vous propose de faire l’acquisition d’un ou de robots – domestique /femme de ménage /cuisinier, pour votre demeure. Qu’en diriez-vous ? Toute une série de tâches quotidiennes que vous pourriez déléguer et faire faire par un robot… comme vous apporter un rafraîchissement…

Il vous faudrait toutefois adapter votre environnement à leur venue…

Lire la suite

Saviez-vous que les robots aiment jongler ?

Et ils sont particulièrement bon à le faire! Et faire jongler des robots, c’est un projet intéressant pour démontrer le contrôle de précision et le suivi d’objets à haute vitesse…

Lire la suite

Throwbot : des robots à lancer munis de caméras pour les missions dangereuses

Parfois, développer quelque chose de simple, pratique, petit, abordable et qui fait le travail attendu, peut faire toute une différence pour les utilisateurs. Prenez par exemple le cas de robots pour aider les militaires et policiers aux prises avec des situations dangereuses : des bombes, des armes, des prises d’otages, etc. Pénétrer ces lieux sans connaître les dangers qui menacent le personnel des équipes d’intervention est très risqué aussi bien pour les intervenants que pour les personnes pouvant se retrouver dans ces lieux. Observer les lieux à l’aide d’un robot devient pratique courante. Les robots disponibles avaient toutefois tendance à être de grande taille, lourds, complexes et… onéreux.

Lire la suite

ZenRobotics Recycler : des robots pour faire le tri des déchets

La compagnie finlandaise Zenrobotics située a Helsinki a développé un système de tri robotisé des déchets appelé «ZenRobotics Recycler ». Construit à partir de composants robotiques industriels standards, le système fait appel à l’apprentissage automatique pour séparer les matières premières des déchets. Et par apprentissage automatique, nous parlons ici d’un système de robots dotés d’intelligence artificielle leur permettant d’apprendre à reconnaître les formes des objets faits de différents types de plastiques,  de tuyaux, câbles, fils, batteries, ampoules et lumières, et des matériaux comme la pierre, les briques, le ciment, le bois, les débris de panneaux de gypse, etc.

Le système de tri sur convoyeur est muni de capteurs multiples pour identifier éléments et matières premières. Les capteurs utilisés sont par exemple des senseurs visuels comme des  caméras du spectre visible, le proche infrarouge (NIR), les scanners laser 3D, , la transillumination et des détecteurs de métal, appareils de mesure de poids, capteurs haptiques, etc.

Les essais du ZenRobotics Recycler ont débuté en février 2011 et, jusqu’à présent, ce système arrive à trier 50% des matériaux de construction des convoyeurs, ce qui n’est pas  encore vraiment efficace. Considérant qu’aux États-Unis, les déchets se composent d’environ 50% de débris de construction selon la Construction Materials Recycling Association, (CMRA) ce système pourrait déjà permettre de recycler une grande partie de matériaux et réduire les frais d’enfouissement des déchets.

Ce système pourra éventuellement permettre de faire le tri des déchets domestiques, dans une future phase de développement selon Tuomas J. Lukka, chercheur chez ZenRobotics.

Références

http://www.newscientist.com/

Présentation de ZenRobotics Recycler (PDF)

Bientôt des infirmières robotisées dans un hôpital près de chez vous…

Que diriez-vous d’avoir à répondre à une infirmière robotisée lors d’un futur passage à un hôpital ? Mitch Wilkes de l’université de Vanderbilt au Tennessee pense qu’il est possible de les utiliser à titre d’assistantes dans les salles d’urgence, et plus particulièrement dans des fonctions de triage des patients (triagebots).

Le projet de recherche en cours cherche à établir les fonctions que pourraient effectuer ces infirmières robots et à établir l’apparence qu’elles doivent avoir pour faciliter l’interaction avec les clients.

Une solution potentielle au manque criant d’infirmières dans nos établissements de      santé ??

Références

http://www.vanderbilt.edu/

http://www.neatorama.com/

http://www.tgdaily.com/

Le projet ALADDIN, pour permettre aux robots de jouer eux aussi à la guerre ?

Dans l’Armée, il y a les officiers et les fantassins : Les officiers décident et les fantassins exécutent. Et si les fantassins voulaient décider des stratégies militaires ? Non, non… ça ne pourraient pas fonctionner… avec une armée de fantassins. Toutefois, avec une armée de robots dotés d’intelligence artificielle, oui, ça pourrait marcher, encore mieux peut-être…

Cette approche fait partie d’un projet de recherche appelé ALADDIN, pour « Autonomous Learning Agents for Dentralised Data and Information Networks ». Ce projet de plusieurs millons de $$ d’une durée de 5 ans implique la compagnie anglaise de défense BAE, les universités de Bristol, Southampton et Imperial college de Londres…

Références

http://www.economist.com/

http://www.popsci.com/