VLC : d’un projet étudiants à 150 millions d’utilisateurs!

En 1995, l’École centrale de Paris a démarré un projet étudiants pour remplacer le réseau «Token ring» devenu désuet. Superbe histoire d’un projet d’études qui s’est transformé en projet entrepreneuriat étudiants et puis en entreprise avec un succès hors du commun! Le lecteur multimédia VLC, l’histoire d’une réussite commerciale à lire sur :

Image provenant de Wendell Fernandes, licence CC, source.

Publicités

Li-Fi, l’Internet accesssible par la lumière

Image provenant de http://world.casio.com/Image provenant de http://world.casio.com/Image provenant de http://world.casio.com

Des données transmises par une lumière LED

     captées par un cellulaire intelligent

   affichant une promotion d’un établissement commercial

Le 1er février 2012, nous vous avions présenté un article intitulé «Li-Fi, la lumière libre pour communiquer» décrivant la R&D fait avec les systèmes de communication VLC (Visual Light Communication) ou Li-Fi. Ce domaine émergent nous obligent à vous Image provenant de http://postscapes.com/proposer à nouveau un article sur ce sujet, compte tenu des multiples applications présentées suite à notre article, notamment dans le domaine des médias sociaux, des cellulaires intelligents et des systèmes luminaires urbains.

Lire la suite

Li-Fi, la lumière libre pour communiquer

Image provenant de http://www.naka-lab.jp/

Un système de communication sous-marin pour plongeurs développé par la compagnie Nakagawa Laboratories inc. du Japon.

L’œil humain est un organe complexe et fascinant que les scientifiques n’arrivent pas encore à reproduire. Et pourtant, il a des limites bien concrètes. Prenons par exemple la vitesse de traitement des images : au-delà de 10 à 12 images par seconde, l’œil n’arrive plus à voir les images séparément et une illusion de continuité est créée, phénomène qui nous permet d’apprécier les films et vidéos composés de 24 images par seconde et plus. Le même phénomène nous permet aussi de voir la lumière d’une lampe comme si elle n’oscillait pas, même si en réalité elle oscille, entre lumière et noirceur.

Image provenant de http://upload.wikimedia.org/

Illustration d'une fontaine de lumière de Daniel Colladon en 1884.

Des chercheurs de plusieurs universités et laboratoires de par le monde ont compris qu’il était possible de transmettre des données numériques en utilisant cette source, la lumière correspondant à «1» en code binaire et l’absence de lumière, à «0». Bien que le principe de transmissions de données par fibres optiques ait été découvert par Daniel Colladon et Jacques Babinet à Paris vers 1840, l’usage de la lumière «libre» (non confinée dans une fibre optique) comme mode de transmission de données numériques présente de nombreuses avenues de recherche et de développement. Cette technologie appelée VLC (pour Visible Light Communication) ou Li-Fi encore en évolution, nous laisse aujourd’hui entrevoir tout le potentiel qu’elle contient…

Lire la suite